24/09-04/11 exposition Etoffe, matière, lumière de Véronique Heim

Janaïna Milheiro

Janaïna Milheiro, artiste plumacière et designer textile

Biographie

Designer textile, Janaïna Milheiro est spécialisée dans la création et la réalisation de textile plume, de broderies et de dentelles. Née en 1985 au Brésil, diplômée de la prestigieuse école d'art Duperré et de l'École nationale de design industriel en France, Janaïna a découvert les plumes lors d'un projet scolaire, en 2011. Depuis, toutes ses oeuvres à recourent cette matière.

Janaïna a reçu plusieurs récompenses comme " le Prix de la Création " de la ville de Paris en 2014, dans la catégorie des métiers d'art confirmés. Son activité a été soutenue notamment par la Fondation pour la Vocation, les Ateliers de Paris, la ville de Paris et la Fondation Banque Populaire. Son travail a également été exposé à la galerie Robert Four, spécialisée dans la tapisserie d'art.

Le soutien de fondations et de galeries lui a permis de développer ses propres créations en parallèle avec des commandes et des collaborations avec des marques de luxe comme Guerlain, Hermès, Hermès, Valentino, Cartier, Baccarat, Victoria Secret…

L'exposition à Mayaro qui débute en novembre 2018 est la première exposition personnelle consacrée à Janaïna Milheiro. L'artiste a réalisé des sculptures, des suspensions et des œuvres
en plumes encadrées.

                                     
 Janaïna Milheiro, L'étoffe des plumes, Mayaro 2019

Exposition à la Galerie Mayaro

L'étoffe des plumes, novembre-avril 2019

Janaïna Milheiro a très vite développé sa propre écriture stylistique, qu’elle nomme textile-plume, et qui est une façon d’articuler la légèreté.

Après avoir voyagé en Italie pour un stage de broderie, elle importe du monde industriel certaines techniques qu’elle transforme et adapte. C’est ainsi qu’elle découvre un dispositif d’armature pour articuler ses plumes. Dans son atelier à Paris, elle élabore des dessins à l’ordinateur, qu’elle calibre ensuite manuellement. Elle et ses trois assistants travaillent aussi bien l’informatique, le textile ou d’autres matières – cuir, Rhodoïd –, avec des plumes découpées.

Ses réalisations sont faites à partir de plumages d’oiseaux de basse-cour, qu’elle teint et découpe. En utilisant des techniques d’assemblage, de broderie et de tissage, Janaïna Milheiro crée des matières nouvelles à partir de la plume : dentelles, soieries, flocages, encollages. On oublie l’oiseau pour voir apparaître des motifs, des réseaux, des rythmes... En transformant la plume en surface souple, elle crée une histoire textile autour de cette matière. Dans sa manière d’assembler, elle cherche à créer de la légèreté et de la transparence : une respiration.

L’exposition met en avant plusieurs formes de son travail : Sculptures, Articulations, Panneaux, Tapisseries.

Les sculptures sont des suspensions totalement aériennes. Les plumes sont découpées en fragments, percées, enfilées comme dans un travail de perlage. La créatrice nous transporte dans un univers plastique ultra délicat, avec ces réseaux tridimensionnels qui semblent flotter sans effort, qui sont comme la réminiscence d’une aile.

Les Articulations sont des tableaux de motifs mis sous tension, où l’alternance du vide et de la plume, avec son dessin et sa forme, créent un espace optique proche de l’art cinétique.

Les Panneaux sont une autre forme de segmentation de l’espace par la plume. Il s’agit de flocage sur bois, dans lequel on lit le souci d’espacer les plumes de manière à recréer un cheminement, un pattern, voire un print…mais entièrement fait à la main.

Les Tapisseries sont le fruit d’une collaboration avec la Galerie Robert Four. A partir de morceaux de tapis Aubusson choisis avec soin, Janaïna Milheiro a créé quatre œuvres inédites, mêlant ses plumes au tissage floral datant du XVIIe siècle. Un oiseau s’envole dans la verdure et se métamorphose.

L’exposition consacrée à Janaïa Milheiro permet d’aborder une approche expérimentale et technique de la plume, qui vise la création d’aspects visuels articulés. La plume s’affranchit de son côté naturaliste pour basculer dans une grammaire purement stylistique.